Amérique du Sud, Uruguay

Un petit tour en Uruguay

Pour venir en Uruguay, si vous venez de Buenos Aires, comptez 1h pour faire la traversée en Ferry jusqu’à colonia de sacramento, 3h jusqu’à Montevideo.
Pensez à réserver à l’avance dans une des agences ou sur Internet : Buquebus (la plus connue), Seacat Colonia ou Colonia Express. Vous pourrez réserver uniquement le ferry ou un combo ferry + bus.
12317954_1131401866892661_1498242412_n

12269743_1669362203276225_409677030_n
Un aller simple (Ida) vers Colonia vous coûtera environ 25€ pour une personne en économique.
L’agence Seacat se trouve avenue cordoba, ils  vous indiqueront l’embarcadère, au bout de la longue avenue. Le bâtiment est au nom de Buquebus mais sert pour toutes les compagnies. Vos valises et gros sacs iront en « soute ». Changement de frontière oblige, vous aurez besoin de présenter votre passeport dès la commande du ferry, aussi interdiction de passer la frontière avec des produits frais et des fruits.

Si vous souhaitez visiter Colonia puis rejoindre Montevideo en bus par la suite, rendez-vous au terminal omnibus qui se trouve à côté du port de colonia. Je vous conseille la compagnie COT, bus confort, climatisé avec Wifi. Vous en aurez pour 3h de route et environ 15€ par personne.
En règle générale, vous remarquerez que les Uruguayens sont très disciplinés dans les files d’attente. Pas question donc d’essayer de grappiller une place 😉 Passez le temps en sirotant un maté, sorte de thé typique d’ici. Une tasse en bois avec une paille dans une main, le thermos dans l’autre, ça fait partie intégrante du quotidien uruguayen.

Bon à savoir :
> Si vous louez une voiture, sachez qu’il est obligatoire d’avoir les feux allumés de jour comme de nuit.
> Préférez payer par CB, surtout au restaurant, vous économiserez la TVA ! Ce qui n’est pas négligeable :) Il n’est pas impossible qu’ils essayent de trouver des excuses pour que vous payez en espèces.
> Dans la majorité des restaurants vous devrez payer un couvert par personne, environ 2€50. Aussi, ils ajoutent automatiquement le pourboire (10% de la note) à l’addition.
> Vous ne pouvez pas entrer dans un supermarché avec un sac à dos, il faudra le placer dans un casier à l’entrée.
> La quasi-totalité des campings n’ouvrent qu’en été: à partir de fin décembre, jusqu’à mi-mars (juillet/août pour nous).
> Au distributeur de billets (Cajero automatico), vous pourrez choisir de retirer des pesos uruguayens ou des dollars.

Si vous voulez visiter la côte Est, il y a plusieurs coins à ne pas louper :

° Punta del Este, la côte huppée, le Saint Tropez de l’Uruguay. Plages aménagées, boutiques de marque, bars et restaurants. C’est ici que vous contemplerez la célèbre « mano » dans le sable.
IMG_20151128_140507
° Jose Ignacio, petite ville pleine de charme, moins fréquentée. Cela fait penser à l’île de ré, vous ferez vite le tour des petites ruelles fleuries jusqu’au phare.
Phare de José Ignacio Uruguay

° Punta del diablo, plus au nord, le village offre un paysage aride. Rues de sable orangé, maisons colorées, toits en paille. Hors période estivale, la ville est déserte, tout est fermé.

° Santa Teresa, mon coup de coeur. Parc national gardé par des militaires, où vous pourrez facilement vous perdre. Il est possible de camper aux endroits spécifiés. Le camping est gratuit, avec eau et électricité sur chaque emplacement et accès aux douches et WC (los baños).
La plage est à 200 mètres où il y beaucoup de surfeurs et vous pourrez vous balader dans la nature jusqu’à la Fortaleza (forteresse). Vous aurez peut-être la chance de croiser quelques animaux sauvages comme des ratons-laveurs, des autruches et des bovins !
Santa Teresa Uruguay
IMG_20151201_100707

Et si vous vous perdez, n’hésitez pas à questionner les uruguayens, ils sont très accueillants et seront toujours prêts à vous aider !

Laisser un commentaire